Comment choisir vos prothèses mammaires ?

Prothèse mammaire à Paris, Comment choisir la taille ? | Dr Petit

C’est une question difficile que se pose toutes les patientes qui envisage une augmentation mammaire.

Certaines patientes viennent en consultation avec une idée très précise du volume mammaire qu’elle désire car elles ont des amies ayant déjà fait une pose de prothèses mammaires, ou bien elles ont partagé l’expérience d’autres patientes sur des forums de chirurgie esthétique ou sur les réseaux sociaux.

La majorité des patientes n’ont aucune idée du volume mammaire souhaité, ne connaissant souvent pas précisément la taille de leur propre bonnet. Cela constitue une source d’inquiétude naturelle car elle n’arrive pas à projeter leur résultat avec des prothèses mammaires, dont les choix possibles sont très nombreux parmi les différents fabricants d’implants mammaires présents sur le marché français.

Mon rôle de chirurgien esthétique est de vous aider à choisir les bonnes prothèses mammaires répondant au mieux à vos attentes tout en respectant les caractéristiques de vos seins. C’est pourquoi la consultation initiale est primordiale pour vous guider dans votre choix.

Afin d’éclaircir ces zones d’ombre autour des prothèses mammaires, il est nécessaire de comprendre quelques caractéristiques des implants mammaires utilisés.

Les prothèses mammaires actuellement disponibles et autorisées par la Haute Autorité de Santé sont des prothèses rondes dont l’enveloppe en silicone est lisse ou microtexturée.

Les prothèses mammaires ont plusieurs caractéristiques communes quel que soit la marque choisie :

  • La base mammaire correspondant à la largeur ou à la hauteur de l’implant (largeur = hauteur pour des prothèses rondes)
  • La projection ou profil de l’implant
  • La longueur de l’arc représentant la longueur entre le point de projection le plus haut de l’implant et la base mammaire
  • Le volume exprimé en mL ou cc

« Raisonner en volume » me semble être la principale source de confusion et d’incertitude dans le choix des implants des patientes qui souhaitent une augmentation mammaire. Il s’agit malheureusement souvent du seul référentiel mis en avant dans les différents sites d’information ou les réseaux sociaux exposant des photos avant-après pose de prothèses mammaires, sans informer des caractéristiques morphologiques des seins des patientes opérées.

Par exemple, un volume mammaire de 330 cc peut correspondre à plusieurs implants aux caractéristiques intrinsèques totalement différentes (au sein d’une même gamme d’implants et même entre différentes marques), et donc engendrer des résultats radicalement différents chez la même patiente.

De mon point de vue, il est donc impossible pour les patientes de visualiser le résultat attendu en se basant sur le volume des prothèses.

De ce fait, l’approche personnalisée que je vous propose afin de faire le bon choix d’implants est simplifiée et plus didactique.

Elle consiste à raisonner sur la base mammaire et la projection de l’implant, qui sont deux variables intrinsèquement liées aux caractéristiques anatomiques de vos seins et à vos attentes. Il s’agit du premier temps de la consultation.

Il existe en effet une grande variété de largeur d’implants allant par exemple de 74 mm à 145 mm dans la gamme de prothèses mammaires que j’utilise fréquemment.

La première étape consiste donc à choisir la base mammaire ou largeur de l’implant, qui dépend directement de la largeur de votre thorax et de vos seins, déterminée lors de mon examen clinique. Il est aisé de comprendre qu’il n’est pas souhaitable que la largeur de la prothèse mammaire dépasse de manière significative la capacité d’accueil de votre sein, sous peine d’aboutir à un résultat peu naturel avec un sein d’aspect élargi débordant vers la région axillaire.

La deuxième étape est basée sur le choix de la projection de la prothèse mammaire (ou profil) qui va déterminer le bonnet final après implantation.

Ce choix repose d’une part sur l’évaluation de l’épaisseur initiale de votre glande mammaire appréciée lors de l’examen clinique, et d’autre part sur vos attentes.
C’est à ce moment précis de la consultation qu’intervient mon expérience pour vous proposer 5 types de profil de prothèses mammaires en fonction de votre demande :

  • Les profils bas et semi-modérés : gain d’environ 1 bonnet.
  • Les profils modérés (ou hauts) : gain d’environ 1,5 bonnets.
  • Les profils extra hauts : gain d’environ 2 à 2,5 bonnets.
  • Les profils ultra hauts : gain d’environ 2,5 à 3 bonnets.

Votre demande est donc analysée en fonction de la taille de bonnet et du type de résultat que vous souhaitez obtenir, ce qui est beaucoup plus logique à mon avis que de raisonner en termes de volume de prothèse mammaire.

Je distinguerai à cette occasion plusieurs profils de patientes :

  • Les patientes se présentant avec des seins vidés post grossesse ou amaigrissement, dont l’objectif est de retrouver des seins plus fermes et remplis. Elles expriment clairement le bonnet final souhaité ayant pour référentiel leur poitrine d’avant. Le choix pour ces patientes est plus aisé et s’orientent souvent vers une projection haute ou extra haute.
  • Les patientes souhaitant un résultat le plus naturel possible car elles n’assumeraient pas que leurs prothèses mammaires se remarquent. Leur demande est très modérée. Celles-ci s’orientent plus pour des implants de profils bas ou semi-modérés.
  • Les patientes désirant au contraire une augmentation mammaire la plus importante possible pour leur morphologie. Elles assumeront avec fierté leur décolleté pigeonnant. Celles-ci choisissent des prothèses de profil ultra haut.
  • Les patientes ayant toujours connu de petits seins, et dont la notion de gain de bonnet est plus abstraite et difficile à verbaliser. Elles sont souvent plus hésitantes lors du choix des implants.

C’est alors qu’intervient le deuxième temps de la consultation consistant à essayer différentes prothèses mammaires dans votre soutien-gorge (de préférence) non rembourré.

Je dispose au cabinet des principales références de prothèses mammaires d’essai dans chaque profil, afin de vous aider dans votre réflexion.

Je vous conseille par ailleurs d’apporter un débardeur blanc qui vous donnera une idée plus précise du résultat souhaité.

Ce n’est que lorsqu’une prothèse mammaire a retenu votre attention et constitue votre préférence que je vous communique son volume (à titre d’information), et non pas avant de façon à ne pas influencer votre choix comme vous l’aurez compris dans mes précédents propos.

Il faudra garder à l’esprit que lors de l’essayage des implants, ils sont posés artificiellement sur vos seins. Lorsqu’ils seront implantés derrière vos muscles pectoraux, le résultat final obtenu sera légèrement en deçà du résultat visualisé lors de la consultation.

En conclusion, faire le bon choix de prothèses lorsqu’on souhaite réaliser une augmentation mammaire est essentiel pour éviter les déceptions post opératoires. C’est pourquoi, ce dernier doit beaucoup plus reposer sur vos attentes et votre ressenti lors de la consultation pré opératoire que sur un volume mammaire pré défini.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


4 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...

Laisser un commentaire