Quels sont les signes d’une ptôse mammaire ?

Quels sont les signes d’une ptôse mammaire ? | Dr Petit | Paris

Avoir des seins « tombants » peut être vécu comme une perte de féminité et, de manière plus générale, comme un changement corporel inesthétique et donc indésirable. Ainsi source éventuelle de mal-être et de gêne relationnelle, parfois d’inconfort fonctionnel, l’affaissement de la poitrine peut découler de divers facteurs et tend à s’accentuer avec le temps. Le lifting mammaire est une intervention chirurgicale permettant de réhausser les glandes mammaires sans modifier le volume des seins.

Qu’appelle t-on une ptôse mammaire ?

Une ptôse mammaire correspond à l’affaissement des seins par glissement vers le bas des glandes mammaires, conférant à la poitrine un aspect tombant. Le phénomène est plus ou moins important, s’accentuant progressivement. Ainsi, lorsque le mamelon se situe au même niveau que le sillon sous-mammaire, on parle de ptôse « légère ». Lorsqu’il descend sous ce sillon mais demeure au-dessus de la partie basse du sein, la ptôse est caractérisée comme étant « modérée ». Au-delà, la ptôse mammaire est dite « sévère ».

Quels sont les signes d’une ptôse mammaire ?

Au regard de cette caractérisation de la ptôse mammaire, qui est donc établie par l’observation de la position relative du mamelon par rapport au sillon sous-mammaire, vous pouvez évaluer l’éventualité que votre crainte d’avoir une poitrine tombante corresponde ou non à une véritable ptôse mammaire en procédant à un examen visuel, de profil, de vos seins. Si votre mamelon semble se situer au niveau du sillon sous-mammaire, ou plus bas encore, il est possible que vous soyez atteinte d’un phénomène de ptôse.

Vous pouvez par ailleurs réaliser un test – qui n’a qu’une valeur indicative mais s’avère très simple à réaliser – en plaçant un crayon ou un stylo au niveau de votre sillon sous-mammaire : s’il ne tombe pas, la probabilité que vous soyez concernée par la ptôse mammaire n’est pas négligeable.

Il est important de garder à l’esprit que seul un médecin compétent en la matière saura effectuer un diagnostic fiable et précis, indispensable à l’éventuelle mise en œuvre d’un protocole de traitement adapté à votre cas particulier.

Qui est concerné par la ptôse mammaire ?

Une ptôse mammaire résulte d’un relâchement cutané au niveau de la région des seins. Tel relâchement cutané peut découler :

  • Du vieillissement naturel ;
  • Des bouleversements physiologiques induits par une grossesse et un allaitement ;
  • De variations pondérales importantes.

Certaines ptôses mammaires sont par ailleurs constatées dès la formation des seins, à l’adolescence. Elles sont alors d’origine congénitale.

Le lifting mammaire pour corriger la ptôse mammaire

Le lifting mammaire (ou « cure de ptôse mammaire », ou encore « mastopexie ») est une intervention de chirurgie esthétique qui vise à corriger la ptôse mammaire par rehaussement des glandes mammaires et retrait de l’excédent cutané associé. Les aréoles sont également repositionnées de sorte à ce que l’esthétique et l’harmonie naturelles de la poitrine soient conservées. Le sein ainsi rehaussé et remodelé prend une forme plus galbée, sans que son volume ait été modifié.

Une consultation préalable est réalisée pour déterminer avec précision les caractéristiques propres à vos seins ainsi que vos attentes. La préparation pré-opératoire est finalisée par la réalisation d’un examen clinique du sein et l’explication des tenants et aboutissants de l’intervention, notamment pour ce qui concerne les cicatrices à prévoir et leur positionnement.

L’opération s’effectue généralement en ambulatoire, sous anesthésie générale ou, pour les ptôses légères à modérées, sous anesthésie locale, en association avec l’administration intraveineuse d’un tranquillisant.

Un lifting mammaire s’avère quasiment indolore mais peut laisser quelques ecchymoses, qui disparaissent après 15 jours en moyenne. L’opération provoque également un certain gonflement des seins, lequel se résorbe après quelques mois. Une éviction sociale d’une semaine est à prévoir. Il est par ailleurs important d’acquérir un soutien-gorge de contention adapté, à porter en permanence pendant 1 mois.

Le résultat définitif est atteint entre 3 et 6 mois après l’intervention, soit le temps que les seins retrouvent une forme complètement naturelle.

Le docteur Petit utilise une nouvelle technologie laser dont l’action stimule le processus de cicatrisation, permettant ainsi de limiter la rançon cicatricielle. L’aspect définitif des cicatrices peut être observé entre 1 et 2 ans après l’intervention.

5/5 - (5 votes)
Dr Arnaud petit

Article rédigé par le Dr Arnaud petit

Spécialisé en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique et en médecine esthétique, le Docteur Arnaud Petit propose des actes pour le visage, les seins, la silhouette et la zone intime.

Laisser un commentaire