La gynécomastie chez l’homme : pour qui et pourquoi ?

Gynécomastie à Paris avec le Dr Petit, chirurgien esthétique.

Il est courant de parler de chirurgie de la poitrine chez la femme, pourtant, les hommes sont aussi concernés par des anomalies dans le développement des glandes mammaires. Sujet autrefois tabou, il préoccupe pourtant de nombreux patients qui souhaitent remédier à cette gêne, souvent l’origine de trouble dans la vie intime. La gynécomastie est une intervention de chirurgie permettant de traiter l’excès de glande mammaire ainsi que les surcharges graisseuses localisées.

Les causes de l’hypertrophie mammaire chez l’homme

L’hypertrophie des seins est une anomalie qui se développe durant la puberté, elle correspond à une augmentation anormale de la glande mammaire chez l’homme. La poitrine est trop développée, consistante et ferme.

Cette légère malformation s’explique par un déséquilibre dans la proportion de testostérone et d’oestrogène chez l’homme. Habituellement, la proportion de testostérone est nettement supérieure, mais dans certains cas la quantité d’oestrogène produite est trop élevée. Dans ces cas particuliers, le développement de la glande mammaire se concentre au niveau de l’aréole.

Dans d’autres cas, lorsque l’hypertrophie se développe à l’âge adulte, cela est dû à la diminution progressive de la quantité de testostérone dans le corps. Cette diminution est souvent associée à une prise de poids, l’excédent graisseux venant accentuer les effets de l’hypertrophie.

La gynécomastie : pourquoi ?

La gynécomastie est une intervention de chirurgie mammaire qui vise à réaliser l’exérèse de la glande mammaire. Plusieurs types de déformation peuvent être identifiés, traitables chacuns par différentes techniques de chirurgie. En effet, le développement anormal de la glande mammaire peut être d’origine graisseuse, concerner la glande, ou les deux simultanément.

Lorsque l’anomalie est seulement d’origine graisseuse, une liposuccion suffit à extraire les excédents de graisse et à redonner une forme plate aux seins. Dans ces cas, l’opération ne dure qu’environ 20 minutes, on parle d’adipomastie, ou gynécomastie graisseuse pure.

Néanmoins, c’est parfois la glande en elle même qui s’est développée anormalement. Il faut alors associer une liposuccion à un retrait de la glande mammaire. L’opération dure environ 1 heure et les deux gestes sont associés dans le même temps.

La gynécomastie : pour qui ?

Contrairement aux idées reçues, presque un homme sur deux est concerné par cette anomalie durant son adolescence. La glande mammaire se développe en effet entre 12 et 17 ans à cause d’une surcharge en oestrogène, mais elle finit dans la plupart des cas par disparaître une fois arrivée à l’âge adulte. Néanmoins, chez certaines personnes cette anomalie persiste et devient alors un véritable complexe. Seul un recours à la chirurgie permet cette correction.

Dans les autres cas, le volume des seins augmentent principalement à cause d’une surcharge graisseuse qui s’accumule autour de l’aréole. Elle est souvent aussi associée à une augmentation de la glande mammaire qui est dûe à une perte de testostérone, inhérente au vieillissement du corps.

Le déroulement de l’intervention

Le déroulement de l’opération varie selon le cas traité. Pour les patients avec un volume mammaire trop important mais sans excédent cutané, l’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Le chirurgien va dans un premier temps pratiquer la lipoaspiration des graisses, et l’excédent de glande mammaire est ensuite extrait. La cicatrice est alors réalisée dans le bord inférieur de l’aréole afin de la dissimuler.

Dans le second cas, les patients présentent des seins protubérants, résultat d’un excédent cutané mais aussi d’un volume mammaire trop important. Cette opération est réalisée sous anesthésie générale, on parle alors de mastectomie, soit une ablation du sein. Plus lourde à supporter, deux cicatrices doivent être réalisées : une longue en position sous pectorale, ainsi qu’une cicatrice autour de l’aréole greffée. Il faut prévoir une nuit d’hospitalisation à la suite de cette opération.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


2 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...

Laisser un commentaire