Comment se débarrasser d’un lipome ?

Comment se débarrasser d’un lipome ? | Dr Petit | Paris

De nombreuses imperfections peuvent affecter la peau. Le lipome en est une des plus communes. La chirurgie dermatologique permet l’ablation de cette petite tumeur.

Qu’est-ce qu’un lipome ?

Un lipome est une tumeur bénigne qui se situe sous la peau et qui n’entraîne pas de complications. Il se présente comme une boule molle au toucher, qui est entièrement constituée de graisse. Cette graisse est exactement la même que celle trouvée sous le reste de la peau.
La tumeur est de taille variable et prend une forme ronde bien définie. Elle peut être localisée dans la graisse superficielle ou profonde de la peau, et parfois même dans les muscles. Elle peut aussi apparaître à de nombreux endroits du corps, en particulier : les bras, les avant-bras, les cuisses et le tronc.

Un lipome n’est absolument pas dangereux. Il ne suscite en général pas de douleurs. Il est surtout source de désagrément physique et esthétique, qui peuvent susciter de nombreux complexes.

Comment savoir si la boule sous ma peau est un lipome ?

Une boule sous la peau peut être un lipome si elle en a l’apparence, si elle n’est pas douloureuse et si elle n’est pas sujette aux inflammations (contrairement aux kystes sébacés). Le lipome apparaît à tous les âges, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, indépendamment du style de vie. En effet, l’apparition du lipome est avant tout d’ordre génétique. Le contexte familial et héréditaire peut permettre de mieux identifier le phénomène.

La plupart des lipomes font l’objet d’un diagnostic clinique immédiat, et n’appellent pas d’examens complémentaires. Une échographie peut être demandée pour conforter le diagnostic. Si la masse cutanée est très profonde et fait plus de 5cm de diamètre, le Dr Petit vous prescrira une IRM (imagerie par résonance magnétique). Celle-ci permettra d’évaluer les caractéristiques de la tumeur (vascularisation, lésions, etc.) pour juger de sa bénignité.

Si les critères de radiologie sont en faveur d’un lipome, la chirurgie peut être réalisée. À défaut, une biopsie chirurgicale doit d’abord avoir lieu pour permettre un examen histologique (au microscope) de la tumeur. L’issue de cet examen déterminera si la chirurgie doit avoir lieu en milieu spécialisé.

Le retrait du lipome par chirurgie

Les différentes méthodes d’ablation dépendent de la profondeur de la tumeur et du nombre de lipomes. La majorité des procédures ont lieu au cabinet du Dr Petit, où se trouve une salle opératoire entièrement équipée. Le plus souvent, c’est le chirurgien esthétique, spécialiste des parties molles, qui réalise lui-même l’ablation.

En cas de lipome superficiel, unique ou en petit nombre (moins de 6), la chirurgie a lieu au cabinet, sous anesthésie locale. Aucune hospitalisation n’est requise.

La procédure est la suivante : le lipome est d’abord repéré avec un stylo dermographique. Une fois la zone désinfectée, le docteur administre l’anesthésie. Une incision en regard du lipome est alors réalisée. La peau est décollée, et le lipome est séparé de ses attaches profondes. Une fois le lipome extrait, la peau est recousue à l’aide de fils résorbables. Un pansement est appliqué sur la cicatrice. La tumeur est enfin introduite dans un pot de formol pour être envoyé en laboratoire d’analyses.

Si le lipome est plus profond et/ou volumineux, la chirurgie a lieu au cabinet ou à la clinique, sous anesthésie locale ou générale. Le choix est à la discrétion du Dr Petit, qui adapte la procédure à chaque patient.

S’il y a plus de 10 lipomes à retirer lors d’une seule session opératoire, une anesthésie générale sera alors administrée à l’occasion d’un séjour ambulatoire.

Dr Arnaud petit

Article rédigé par le Dr Arnaud petit

Spécialisé en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique et en médecine esthétique, le Docteur Arnaud Petit propose des actes pour le visage, les seins, la silhouette et la zone intime.

3 commentaire(s)

/

Peut-on se debarrasser du lipome en y applicant des huiles essentielles. Si oui, lequelles?

Répondre

/

Bonjour. Non

Répondre

/

Bonjour, non absolument pas.

Répondre

Laisser un commentaire